Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan`s web site have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow text box that resembles the link below and can be found in the right hand rail of the page. The home page for French-language content on this site can be found here:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

The results of software-based translation do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos, and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

ดูบอลออนไลน์ 24 ชั่วโมง_การพนันออนไลน์ มีอะไรบ้าง_แจกเครดิตฟรี 1000

Les renseignements qui suivent ont été préparés à titre de guide général pratique quant aux titres de politesse les plus susceptibles d’être utilisés en Saskatchewan et sont révisés régulièrement.

Pour de plus amples renseignements quant aux titres de politesse pour autres groupes (tels que ceux dans notre ordre de préséance), veuillez communiquer avec le Bureau du protocole.

Pour faciliter les groupements, ce document ne reflète pas de manière précise l’ordre de préséance de la province.

Lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan

Le lieutenant-gouverneur est le représentant direct de la Reine en Saskatchewan; il exerce la plupart de ses fonctions en tant que chef d’État dans les limites des compétences provinciales.

Son titre complet est « Son Honneur l’honorable W. Thomas Molloy, O.C., S.O.M, lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan »à

Adresse :         Government House, 4607 avenue Dewdney, REGINA SK S4T 1B7

Dans la conversation, on s’adresse au lieutenant-gouverneur en disant : « Votre Honneur » et on poursuit en disant : « Monsieur » ou « Monsieur Molloy ». Dans la correspondance, la formule d’appel est « Monsieur le Lieutenant-Gouverneur » ou « Madame la Lieutenante-Gouverneure ».

Le titre « honorable » est accordé à vie au lieutenant-gouverneur; la formule d’appel « Son Honneur » n’est utilisée que pendant la durée du mandat. Dans le cas de la conjointe du lieutenant-gouverneur, la formule d’appel « Son Honneur » n’est utilisée que pendant la durée du mandat du lieutenant-gouverneur.

Gouvernement provincial

Premier ministre (d’une province)

Le titre complet du premier ministre est « L’honorable Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan ».

On parle du premier ministre de la province en disant : « le premier ministre », « le premier ministre Moe » ou « M. Moe ». Dans certains cas, on peut faire référence à la circonscription dans laquelle il est élu : « L’honorable Scott Moe, député de la circonscription de Rosthern-Shellbrook ».

(Le premier ministre porte aussi le titre de « président du Conseil exécutif ».)

Dans la conversation, on s’adresse généralement au premier ministre en disant : « Monsieur le Premier Ministre » et on poursuit en disant M. Moe. Dans la correspondance, la formule d’appel est : « Monsieur le Premier Ministre ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Le premier ministre provincial ne porte le titre « honorable » que pendant la durée de son mandat (à moins qu’il ne soit nommé au Conseil privé de la Reine pour le Canada).

Ministres

On parle des ministres du gouvernement provincial en disant : « L’honorable (nom complet), ministre de ______ »

Dans le contexte d’une circonscription, on peut les appeler « L’honorable (nom complet), député de ______ ».

Les ministres provinciaux ne portent le titre « honorable » que pendant la durée de leur mandat.

Le titre « honorable », dans sa forme adjectivale, n’est utilisé qu’avec le nom complet de la personne (c.-à-d. avec le prénom et le nom) ou avec les initiales (ou d’autres titres). Par exemple, l’honorable (nom complet). Il est incorrect d’utiliser le titre immédiatement avant le nom de famille de la personne, c.-à-d. qu’il ne faut jamais dire « l’honorable (nom de famille) » dans une conversation ou dans un document.

Président de l’Assemblée législative

Le titre complet du président de l’Assemblée législative est « L’honorable Mark Docherty, président de l’Assemblée législative ».

Dans la conversation, on s’adresse au président de l’Assemblée législative en disant : « Monsieur le Président ». Dans la correspondance, la formule d’appel est : « Monsieur le Président ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Le président de l’Assemblée législative ne porte le titre « honorable » que pendant la durée de son mandat.

Chef de l’opposition

Le titre complet du chef de l’opposition est : « M. Ryan Meili, chef de l’Opposition ».

Dans la conversation, on s’adresse à lui en disant : « Monsieur Meili ». Dans la correspondance, on s’adresse à lui en disant : « Monsieur ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Députés de l’Assemblée législative

On parle des députés en disant : « Monsieur » ou « Madame » (nom complet), député/députée de ______.

Dans la conversation, on s’adresse aux députés en disant : « Monsieur » ou « Madame » (nom). Dans la correspondance, la formule d’appel à utiliser est : « Monsieur le Député » ou « Madame la Députée ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Anciens premiers ministres

On parle d’un ancien premier ministre en disant : « Monsieur » ou « Madame » selon le cas.

Si un ancien premier ministre a été nommé au Conseil privé de la Reine pour le Canada, ce qui est une nomination à vie, le titre « honorable » doit être utilisé tout comme les initiales honorifiques « C.P. ». Les deux sont utilisés à vie. Par exemple : « L’honorable Roy Romanow, C.P. ».

Administration municipale

Maire

Le titre complet du maire est : « Son Honneur (nom), maire de (ville) »

Dans la conversation et dans les circonstances officielles, on s’adresse à lui en disant : « Votre Honneur », et on poursuit « Monsieur le Maire ».

Dans la correspondance, la formule d’appel est : « Monsieur le Maire » ou « Madame la Mairesse ».

Les formules d’appels dans la correspondance et l’adresse écrite sur l’enveloppe sont : « Son Honneur (nom) Monsieur le Maire/Madame la Mairesse de (nom de la municipalité) ».

Conseiller municipal (villes, villages); préfet ou conseiller (municipalités rurales)

La formule d’appel est : « Monsieur (nom), conseiller municipal/préfet/conseiller ».

Dans la conversation, on dit : « Monsieur/Madame (nom) ». Dans la correspondance, la formule d’appel est « Monsieur le Conseiller municipal/Préfet/Conseiller » ou « Madame la Conseillère municipale/Préfète/Conseillère » ou « Monsieur/Madame ».

Magistrature

Cours supérieures de la Saskatchewan

Juge en chef de la Saskatchewan

Le titre complet du juge en chef de la Saskatchewan est : « L’honorable Robert Richards, juge en chef de la Saskatchewan ».

Dans la conversation, on s’adresse à lui en disant « Monsieur le juge en chef » et on poursuit avec « Monsieur ». Dans la correspondance, la formule d’appel est : « Monsieur le Juge en chef » ou « Monsieur ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Juge en chef, Cour du Banc de la Reine

Le titre complet du juge en chef de la Cour du Banc de la Reine est : « L’honorable Martel D. Popescul, juge en chef de la Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan ».

Dans la conversation, on s’adresse à lui en disant « Monsieur le juge en chef ». Dans la correspondance, la formule d’appel est : « Monsieur le Juge en chef » ou « Monsieur ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Juges des cours supérieures

Cour d’appel, Cour supérieure et Cour du Banc de la Reine

Le titre complet est : « L’honorable (nom complet), juge de _______ ».

Dans la conversation, on commence par « Monsieur le Juge/Madame la Juge ». Dans la correspondance, la formule d’appel est : « Monsieur le juge/Madame la juge ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Cour provinciale de la Saskatchewan (juges nommés par l’autorité provinciale)

Juge en chef

Le titre complet est : « L’honorable J.A. Plemel, juge en chef de la Cour provinciale de la Saskatchewan ».

Dans la conversation, on s’adresse à lui en disant « Monsieur le Juge en chef ». Dans la correspondance, la formule d’appel est « Monsieur le Juge en chef » ou « Monsieur ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Juges

Le titre complet est : « L’honorable juge (nom complet), Cour provinciale de la Saskatchewan ».

Dans la conversation, on s’adresse au juge en disant, « Monsieur le Juge/Madame la Juge ». Dans la correspondance, la formule d’appel est « Monsieur le Juge » ou « Madame la Juge ». En français, on n’utilise ni le mot « cher » ni le nom du destinataire dans la formule d’appel d’une lettre.

Remarque :

  1. Le Tableau des titres à employer au Canada utilise maintenant le titre « honorable » pour les juges nommés par les autorités provinciales et territoriales. Le titre de courtoisie « Votre Honneur » n’est plus approprié puisqu’un titre officiel a été accordé.
  2. Le gouverneur général, au nom de la Reine, peut autoriser les juges nommés par le gouvernement fédéral à conserver le titre « honorable » après leur retraite, mais ils perdent toutefois le titre de « juge en chef » ou « Monsieur le Juge/Madame la Juge ». Les juges de la Cour provinciale ne conservent pas le titre « honorable » après leur retraite.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les titres et les formules épistolaires, veuillez consulter le site Web de สูตรยิงปลาPatrimoine canadien

We need your feedback to improve สูตรยิงปลา www.someserioussass.com. Help us improve